RUBRIQUES:

Accueil

Gastronomie

Bouboule et ses amis

Histoires de vie

Boutiques

Voyages

Liens

Nous Contacter

 

 

 

Je vais vous présenter un copain et une copine.

Le copain, c’est Léo. La copine, c’est Milouche.

Le papa et la maman de Léo, c’est Joël et Aurore. Joël, c’est un des fils de la maison.

Je le connais bien le Léo, car ma Maman, elle a déjà gardé le lascar. C’était à l’époque un tout petit chaton, très marrant avec de grandes oreilles et des grandes pattes. Il était très drôle et s’installait dans toutes les corbeilles qu’il trouvait.

 

  

 

Il gambadait comme un cabri et miaulait à fendre l’âme quand il ne voyait plus Papa ou Maman. Il fallait aller le chercher pour le rassurer. C’était bien normal, parce que c’était encore un bébé.

Tous les chats de la maison étaient un peu surpris de voir ce petit chat rigolo, mais on l’a toléré.

Maintenant, on ne le voit plus car ses parents sont partis s’installer dans la capitale. Parfois, on l’aperçoit sur l’ordinateur grâce à la Webcam.

Je le trouvais bien sympa ce petit minou. J’espère qu’il reviendra nous voir un jour.

 

Et puis là, c’est Milouche … vous avez compris pourquoi elle s’appelle Mi..louche… elle a ce qu’on appelle une « fantaisie dans l’œil ». En un mot, elle louche. Moi aussi je louchais quand j’étais petit… mais aujourd’hui, c’est fini, sauf quand il faut que je règle rapidement ma vue sur un objet proche… mais ce n’est que passager. C’est la chatte d’une amie de mon Papa et de ma Maman.

 

 

Et puis, je veux vous parler de « Petit Nuage ». Je ne l’ai pas connu Petit Nuage, car malheureusement, il est parti rejoindre les nuages dans le ciel. C’est même parce que mon Papa, il était inconsolable que j’ai été adopté. C’est très triste tout cela, alors, je ne vais pas m’étendre sur le sujet. Je vais juste vous montrer comment il était beau, avec ses jolis yeux.

 

   

 

Voilà, vous voyez bien que je peux parler des autres chats sans me mettre en avant… Joël a promis de nous envoyer des photos de Léo. Alors quand je les aurais, je vous montrerai combien il a grandi et comment il est beau.

 

 

Ma maman me présente le plat qu’elle a préparé pour le menu d’aujourd’hui et que vous retrouverez dans la rubrique gastronomique… Hum ! ça sent drôlement bon !

Vous savez, j’ai une chance folle de vivre ici ! Il y a toujours des odeurs agréables qui flottent dans l’air, que ce soit dans la cuisine ou dans le jardin. Moi qui aie le nez le plus délicat qui soit, je suis à la fête ! Même si je n’aime pas toujours tous les plats, je m’enivre de parfums.

 

Nous, les chats de la maison, on a tous des goûts différents. Zorro adore le saucisson, Noiraude, tout ce qui est gras et à base de beurre, y compris les gâteaux, les sauces et la motte de beurre que Maman a intérêt à ne pas laisser traîner ! Muzo a un faible pour le fromage et le jambon. Tigrou, toujours très discret, mangera volontiers un morceau de viande du genre bœuf, mais si par mégarde, Maman ne range pas les gâteaux à apéritif, Tigrou les terminera sans complexes. Timinou est rarement là quand Maman nous fait goûter à ses préparations, mais il n’est pas difficile.

Là, on est tous un peu inquiets parce que Timinou a encore fait une fugue. Ça lui arrive souvent de disparaître quelques jours et un beau matin, on le voit arriver. Il se met à miauler très fort comme pour nous expliquer qu’il s’est perdu dans la forêt. Alors, après nous avoir dit bonjour et s’être plaint des conditions de son escapade avec des cris déchirants, il va se remplir la panse puis dormir au chaud, contre l’ordinateur de Maman. Il rêve sûrement de sa solitude dans un milieu plus ou moins hostile car il pousse quelques vociférations bruyantes tout en dormant et Maman le rassure en le caressant et en lui parlant doucement. Ça le calme et sans se réveiller, il continue à récupérer.

Mais là, ça fait deux jours qu’il pleut et tout le monde est anxieux sur son sort. J’espère qu’il ne lui est rien arrivé de fâcheux. Il y a bien quatre jours qu’il n’est pas rentré. Dès qu’il revient, je vous en informe.

Je vais aller faire un tour au fond du jardin pour voir si je ne le trouve pas, mais j’en doute. On ne sait jamais où vont les chats quand ils s’éloignent dans la nuit… Vont-ils dans les clairières espionner les sorcières les soirs de sabbat ? Vont-ils à la chasse quand les petits rongeurs quittent leur trou en quête de nourriture ? Vont-ils retrouver de jolies chattes en goguette ? Vont-ils se faufiler dans de vieilles granges pour y passer la nuit au calme ? Ou vont-ils miauler au clair de lune pour charmer quelque créature des prés ou des bois ? On ne le saura jamais…

Moi, j’ai bien une idée, mais je ne la vous dirais pas car je suis un chat et les mystères des chats, je ne les divulgue pas.  

 

===============

 

Je reviens juste pour vous dire que Timinou est rentré ce matin. Il a « chanté » sa chanson habituelle qui voulait dire :

« Je me suis encore perdu, j’ai eu froid, j’ai été mouillé par la pluie, j’ai eu peur car il y avait des éclairs et le tonnerre qui grondait. J’ai été trop malheureux ! Ouf ! J’ai retrouvé le chemin de la maison et puis, là, j’ai faim ».

D’ailleurs, il s’est précipité sur les bouchées en sauce au cabillaud et il a tout mangé. Il a léché l’assiette, puis il s’est attaqué aux croquettes farcies à la crevette. Nous, on l’a laissé faire. On sait bien qu’il n’a pas dû manger grand chose durant ses quatre jours d’errance. Mais il est comme ça, Timinou. C’est un aventurier, un bohême. Il n’est jamais impeccable. Il a toujours le poil en bataille et les coussinets boueux.

Il est allé faire un grand câlin sur les genoux de maman et maintenant il dort contre son ordinateur. Il ne va pas bouger de la journée et ce soir, probablement, il restera là, car quand il a ainsi fugué, il se calme pour quelques jours. Puis il oubliera et il repartira à l’aventure dans les sous-bois.

Moi, les équipées sauvages, je n’aime pas trop ! Qu’est-ce que vous voulez, j’aime mon confort, avoir mon poil bien brossé et dans le bon sens ainsi que la chaleur et la sécurité du foyer familial.

C’est beau l’aventure, mais rien ne vaudra jamais mon « home sweet home »  

 

 

============

 

 

Excusez-moi, mais c’est l’heure de ma toilette.

J’aime bien être impeccable moi. Il faut que je présente bien. On ne sait jamais qui peut nous rendre visite… et vis-à-vis de mes copains, je trouve qu’il est préférable d’être bien peigné, d’avoir le pelage brillant et ordonné et le museau toujours propre.

 

Alors… Je mouille bien ma patte….

 

 

 

Et je frotte mon nez énergiquement

  

 

Un autre petit coup de « léchouille »

 

 

Et je passe derrière les oreilles… sans perdre de temps, je nettoie également mon col blanc

 

 

J’insiste sur le front

 

 

Puis je lave avec fermeté l’intérieur de ma patte droite

 

 

Qui dit que je ne suis pas propre !!!

  

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?

 

 

Non, mais ça alors ! Vous avez vu ? Je n’en crois pas mes mirettes ! 

C’est un fils de Tigrou ou quoi ?

 

 

Vous l’avez vu, hein ? Ce n’est pas une projection de mon imagination fertile ?

 

 

Hé Tigrou ? C’est à toi ce truc-là ?

 

 

 Hein ? Quoi, tu m’as parlé ?

 

 

Oui, c’est à toi que je parle. Tu vas m’enlever ça !

 Mais ce n’est pas à moi !

 Ouais ! C’est ce qu’on dit !

 Enfin, moi, je ne veux pas voir ça !

 

 

C’est vraiment trop moche !

 

 

Non, mais c’est pas possible !

 

 

Je préfère ne pas regarder

   

 

Vous allez m’enlevez cette horreur ! Ça finirait par me faire peur.

Non, mais des fois…  

 

 

 

 

   

< PRECEDENT    Page:   1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 -10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 -  16 - 1718 -  1920212223 - 24 SUIVANT >

 

 

Haut de page