RUBRIQUES:

Accueil

Gastronomie

Bouboule et ses amis

Histoires de vie

Boutiques

Voyages

Liens

Nous Contacter

 

 

 

Vous n’allez pas me croire… J’avais complètement oublié ! 

  

L’année dernière, j’ai trouvé dans le jardin des superbes fleurs, des ipomées, éphémères corolles, couleur d’azur comme le manteau de la Sainte Vierge et aussi belles que mes mirettes… Plus jolies, je ne connais pas… je parle des fleurs là, vous aviez compris !

Et moi qui n’y pensais plus alors que mon papa avait pris une si jolie photo !

 

====================

 

Mais enfin !

    Qu’est-ce que ça veut dire !

           C’est complètement fou !            

                   Ben ça alors !

                           Qu’entends-je ?

                                    C’est quoi ce délire ?

                                             Mes oreilles me tromperaient-elles ?

                                                    Ne m’en dites pas plus !

                                                         Vous êtes bien certain de ce que vous avancez ?

                                                                 Je n’en reviens pas !

                                                                        Quelle histoire !

                                                                                Mazette !

 

Vous disiez quoi, déjà ?

 

 

====================

 

 

Hier, ma Maman a jardiné.

Nous, les chats, nous aimons bien quand Papa ou Maman travaillent au jardin car nous leur tenons compagnie. Nous nous retrouvons tous dehors et nous en profitons pour faire la course dans le pré.

Il y a beaucoup de place et on l’occupe en courant dans tous les sens, en finissant notre poursuite effrénée en grimpant aux arbres.

Moi, j’adore ça « faire la course » parce que je cavale plus vite que les autres. Je fonce tête baissée. J’ai les pattes courtes, mais musclées et j’ai une sacrée détente !

Et puis, on se roule dans l’herbe fraîchement coupée. Ca sent bon, c’est chouette. Après, on va s’allonger sur la terrasse de bois de la piscine.

 

Comme Tigrou, j’aime bien me prélasser à cet endroit car le bois garde la chaleur du soleil et jusque tard dans la soirée, il y fait chaud. Cette terrasse est surélevée par rapport au jardin et de là, on a une vue superbe sur la prairie, l’idéal pour surveiller tout ce qui se passe parmi le petit monde des insectes et des rongeurs qui pullulent dans les hautes herbes. D’ailleurs, je vais vous faire visiter mon domaine, vous montrer les jolies fleurs qui y poussent et surtout les drôles d’insectes qu’on peut y trouver.

 

Voilà un rhinocéros… en perdition… dans l’eau de la piscine…

 

 

Et un rhinocéros sauvé… Je l’ai baptisé Moïse… Moïse sauvé des eaux…

   

 

 

Et une mante religieuse… 

   

vous savez, cette charmante femelle qui a pour coutume de dévorer son mari après le devoir conjugal accompli… Ben, j’ai de la chance… de ne pas être né mâle de mante religieuse !!! Vous vous rendez compte, dans cette famille, il n’y a même pas de nom masculin pour le pauvre conjoint, voué à être mangé vivant ! Quel destin !

 

Là, c’est une rainette… elles sont rusées, les rainettes… 

Elles s’installent devant une fenêtre, bien dissimulées dans la vigne vierge et le soir, quand les lampes sont  allumées dans la maison et que les papillons viennent se cogner contre la vitre, attirés par la lumière, rapides comme l’éclair, elles gobent les «bonbons volants»… d’ailleurs, il n’y a pas qu’elles qui font cela, Muzo fait exactement pareil et moi, quand j’étais petit, je gobais également mouches et papillons. Depuis, mon goût s’est affiné ! et je préfère les crustacés à moustaches.

 

Là, vous ne devinerez pas ce que c’est… non ce n’est pas une omelette norvégienne…

 

Et là, en prenant du recul…

 

Ben oui, c’est un nid de frelons… brrrr… ça me fait peur moi, les frelons… d’ailleurs quand j’en vois un, je l’assomme d’un bon coup de patte… c’est vrai, vous n’avez qu’à demander à mon Papa… il m’a déjà vu faire ! je suis un vrai chasseur de frelons !

 

Et puis là, ce sont des boules de neige… c’est beau, hein !

 

 

 

Et là, quelques violettes

 

 

 

Et là encore, des tulipes…

 

 

Bon, je ne vais pas tout vous montrer le même jour !  

 

====================

 

 

HUM ! Mais qu’est-ce que c’est que cette odeur !

 

 

Approchons-nous pour voir et sentir cela de plus près !

 

 

Concentrons-nous !

Fermons les yeux pour mieux nous imprégner de cette délicate exhalaison, de ces envoûtantes effluves !  

  

 

Je n’en crois pas mon détecteur à phéromones, mon blaze super actif, mon indispensable capteur à parfums subtils, bref, mon NEZ …

Ma maman, elle a bien fait une pizza au thon…

Cela va sans dire, moi, le thon… j’adore !

Mais ce que je n’aime pas trop, c’est quand c’est trop chaud…

Et quand c’est trop chaud, savez-vous ce que je fais ?

Je lève la patte et je la secoue. C’est expressif. Ça veut dire : « Hou la la , qu’est-ce que c’est chaud ! »  

 

 

Mais bon, le fait est là… Il y a de la pizza au thon au menu ! J’en salive par avance ! et je m’en pourlèche les babines rien qu’à l’odeur prisée et vénérée !

 

On va attendre bien tranquillement, en ayant l’air de rien, que ça refroidisse et que ma Maman m’en coupe un morceau. Tout en gardant à l’œil l’objet de mes désirs…

 

 

Je ne vais quand même pas m’éloigner à ce moment crucial, d’ailleurs, les absents ont toujours tort… Moi, j’ai une patience à toute épreuve. Je peux attendre comme cela durant des heures quand je sais qu’au final, la récompense ravira mon estomac.. et tant pis pour les copains… Ils n’avaient qu’à être là !

Parce que les Tigrou, les Muzo, les Zorro, les Noirauds et compagnie… ils raffolent aussi du thon, mais là, je ne sais pas où ils sont, eux ! D’un côté, vous me direz, c’est tant mieux. Il y en aura un peu plus pour ma pomme, enfin pour Bouboule. Je ne vais sûrement pas les appeler pour partager le festin. Je vais juste me contenter de surveiller la porte pour voir si un des copains à l’odorat plus aigu que les autres ne va pas rappliquer. C’est vrai que j’ai dans l’expression une toute petite pointe d’inquiétude, mais c’est difficilement maîtrisable…

 

     < PRECEDENT    Page:   1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 -10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 1516 - 17 -  18 - 1920212223 - 24 - SUIVANT >

 

Haut de page